L'environnement : une priorité à Saint-Charles-sur-Richelieu!

Ville amie des monarques

La municipalité de Saint-Charles-sur-Richelieu a récemment obtenu la certification Ville amie des monarques de la Fondation David Suzuki. La remise de ce certificat vient confirmer l'engagement de la municipalité à préserver l'habitat du monarque par des actions concrètes.

asclépiadeEn plus des engagements pris par la municipalité, les citoyens sont eux aussi appelés à participer à la restauration de l'habitat du monarque : le samedi 18 mai 2019, lors de l'annuelle distribution d'arbres et l'échange de vivaces organisés par le mouvement VeRT, seront aussi distribuées gratuitement des graines d'asclépiade, une plante indispensable à la survie du papillon monarque. Les citoyens sont invités à les planter chez eux.

Certificat Ville amie des monarques


Fleurons du Québec

Nés en 2006, Les Fleurons du Québec reconnaissent les efforts d'embellissement horticole durable des municipalités québécoises. La cote de classification horticole des fleurons, semblable aux étoiles pour les hôtels (1 à 5 fleurons), est valable pour trois ans et peut être affichée dans les entrées municipales.

La municipalité de Saint-Charles-sur-Richelieu est très fière des 4 fleurons qu'elle détient.

fleuronsduquebec.com


Protection du martinet ramoneur

La municipalité de Saint-Charles-sur-Richelieu est fière partenaire du Centre de la Nature du Mont Saint-Hilaire pour la protection des martinets ramoneurs, une espèce en péril. Le martinet ramoneur est un petit oiseau brun foncé, dont la silhouette est semblable à celle d'une hirondelle, et qui niche dans les cheminées. C'est une espèce menacée au Canada et susceptible d'être menacée au Québec : en 40 ans, leur nombre a diminué de 95 %!

Pour plus d'informations sur le martinet ramoneur et les moyens d'assurer sa protection, visitez : centrenature.qc.ca/conservation/martinets


Protection du chevalier cuivré

Le chevalier cuivré est un poisson de la famille des Catostomidés. Son nom provient de ses grandes écailles rappelant l'armure des chevaliers et de sa coloration cuivrée. Ce poisson est très rare. On le rencontre uniquement au Québec dans des rivières d'importance moyenne de la plaine du Saint-Laurent (rivières Richelieu, des Milles Îles, Yamaska et Noire). Il a des allures de carpe, peut atteindre cinq kilos et vivre une vingtaine d'année.

Le chevalier cuivré est désigné « menacé » selon la Loi sur les espèces menacées et vulnérables du gouvernement du Québec et en « voie de disparition » selon la Loi sur les espèces en péril du gouvernement du Canada. Il est la première espèce faunique à avoir été désignée comme étant menacée par le gouvernement du Québec en 1999.


Incroyables Comestibles

Les Incroyables Comestibles est un mouvement mondial d'innovation sociale, lancé en 2008, par un groupe citoyen de Todmorden (ville de 15 000 habitants du nord-ouest de l'Angleterre). L'objectif vise à créer une abondance gratuite de nourriture à partager pour tous, dans une démarche d'autonomie alimentaire locale, saine, durable, engagée et inclusive.

Source : wikipedia.org/wiki/Les_Incroyables_Comestibles

Un petit groupe de citoyens de Saint-Charles-sur-Richelieu ont voulu implanter le projet Incroyables Comestibles dans la municipalité au courant de l'été 2018. Le projet a été présenté et accepté dans le cadre du programme Initiatives citoyennes.

En tout, six bacs en bois massif offrant une superficie de terre de 32 x 54 pouces ont été installés, en bordure du trottoir, le long du chemin des Patriotes, soit sur la route la plus achalandée de la municipalité. De plus, les plates-bandes de l'école primaire de Saint-Charles et une section de jardin appartenant à la Fabrique (église) comportaient déjà quelques plants comestibles (fruits et légumes) et ont été intégrés au projet, avec la participation de chacune de ces instances.

Dès juin 2018, les bacs étaient bien garnis, offrant à la vue et pour le plaisir des palais des passants une variété de plants de fruits et de légumes, mais aussi des fines herbes et des fleurs comestibles.

À l'été 2019, ce sont huit bacs de « nourriture à partager » qui ont été installés et bien garnis, par groupe de deux, face à l?hôtel de ville, dans le parc Amyot, dans le parc des Patriotes et près du centre Mathieu-Lusignan. De plus, dans le jardin d?interprétation agricole, face à l?hôtel de ville, des plants de tomates, de poivrons, de courges, de concombres et d?oignons, ainsi que des vivaces et des fines herbes ont été plantés.

Le projet s?est agrandi : quatre grands bacs ont été aménagés et ensemencés près du centre Mathieu-Lusignan dans le cadre d?un projet de « potager pédagogique » afin d?offrir aux élèves de l?école Saint-Charles et aux jeunes fréquentant le camp de jour estival l?opportunité de vivre une expérience de jardinage!

Si vous passez près d'un bac, ne soyez pas timides : servez-vous!


Réserve de la biosphère du mont Saint-Hilaire

Les réserves de la biosphère sont des lieux où les gens partagent une manière de vivre avec la nature pour construire un avenir dont ils sont fiers.

Développée autour du mont Saint-Hilaire et de ses richesses naturelles, la Réserve de la biosphère du mont Saint-Hilaire est aussi composée de plusieurs villes et villages, dont fait partie Saint-Charles-sur-Richelieu.

Que vous longiez la rivière entre Saint-Mathias-sur-Richelieu et Saint-Denis-sur-Richelieu, ou que vous exploriez les rangs de campagne jusqu'à Saint-Jean-Baptiste, vous vous trouvez toujours au coeur de la plus vieille Réserve de biosphère du Canada reconnue par l'UNESCO en 1978.

En 2018, la Réserve de la biosphère du mont Saint-Hilaire célèbre ses 40 ans!

Accès à la réserve de la biosphère du mont Saint-Hilaire


BioTrousse de la vallée de la rivière Richelieu

Découvrez cette magnifique région riche en biodiversité qu'est la vallée de la rivière Richelieu à l'aide de la BioTrousse. La Biosphère d'Environnement Canada et le Comité de concertation et de valorisation du bassin versant de la rivière Richelieu (COVABAR) sont heureux de vous présenter cette trousse d'activités familiales.

Biotrousse


Semaine québécoise de réduction des déchets

Chaque année, la municipalité s'engage, en collaboration avec les acteurs du milieu, dans différentes activités ou événements afin de souligner la Semaine québécoise de réduction des déchets.

Par exemple, en 2015, une compétition de réduction des déchets opposant Saint-Charles-sur-Richelieu à la municipalité voisine, Saint-Denis-sur-Richelieu, s'était vue décerner le deuxième prix du Défi municipalité de la 15e Semaine québécoise de réduction des déchets. Cette compétition avait monopolisé l'intérêt de toute la population durant une année complète.

À chaque mois, les deux municipalités calculaient le pourcentage de diminution de leur quantité moyenne de déchets éliminés par habitant en la comparant avec celle du même mois de l'année précédente. La municipalité ayant atteint le plus grand pourcentage de diminution fut nommée gagnante et se vit remettre un trophée réalisé à partir d'objets récupérés et créé par l'artiste France Sabourin.

La municipalité de Saint-Charles-sur-Richelieu avait alors mis en place un système de remise de bonis verts échangeables contre des billets de tirage pour différents prix « verts ». Les bonis verts étaient remis par Monsieur Vert, un énigmatique personnage s'invitant dans diverses activités municipales tout au long de l'année et qui avait formé l'escouade 3R-V. En effet, les élèves de l'école primaire Saint-Charles ont tous été nommés agents réducteurs de déchets!

D'autres belles initiatives ont été lancées, dont le Défi « Lunch Zéro Déchet » durant lequel on invitait les élèves de l'école à apporter des lunchs contenant le moins d'emballages possible, cherchant ainsi à les sensibiliser à la réduction des déchets.

Une friperie de costumes d'Halloween a également été organisée dans le gymnase de l'école, visant à valoriser le réemploi de ces vêtements. Pour chaque tranche de deux déguisements, un coupon était remis, celui-ci pouvant être utilisé comme monnaie d'échange pour un nouveau costume le jour de la friperie.

Cahier : agent reducteur des dechets Communiqué : post-lancement SQRD 2015 Communiqué : Une premiere victoire